Conséquences à 6 mois de la COVID-19 chez les patients sortis de l'hôpital : une étude de cohorte

FEV
2021

Une étude de cohorte a été réalisé afin d’évaluer les effets à long terme de la COVID-19. 

 

La population d’étude était des patients sortis de l’hôpital en chine à Wuhan (Hôpital Yin-tan) entre Janvier 2020 et Mars 2020 pour COVID-19 confirmée (Tous les patients répondaient aux critères de sortie élaborés par la Chinese Clinial Guidance for COVID-19 pneumonia diagnosis and treatment). Parmi les 2469 patients hospitalisés durant cette période, 1733 étaient retenu (critères d’exclusion : troubles psychiatriques, démence, réadmission à l’hôpital, immobilisation et les patients perdus de vue). L’évaluation comportait : un questionnaire d’évaluation de la qualité de vie, un examen physique, un test de marche de 6 mn et un bilan biologique. Les épreuves fonctionnelles respiratoires et une TDM thoracique étaient réalisées chez les patients ayant nécessité un haut débit d’oxygène, la VNI ou une ventilation mécanique.

 

Parmi les 1 733 patients inclus, 76% avaient présenté au moins un symptôme durant les six mois suivant l’apparition des premiers signes de la COVID-19. La fatigue, la faiblesse musculaire et les troubles du sommeil étaient les symptômes les plus fréquents, suivis par l’anxiété ou la dépression. Ces manifestations étaient plus fréquentes chez les patients les plus sévères et s’y associé une altération des fonctions respiratoires persistantes chez cette catégorie de patients.  Également, le taux de séropositivité et le titre des anticorps anti-SARS-CoV2 étaient significativement réduit par rapport à la phase aigüe chez l’ensemble des patients.

Pour consulter l’article source, cliquez ici.