Soins post-opératoires

INEAS
JAN
2021

Ces informations ont été collectées du guide élaboré par l’INEAS : Organisation des soins en milieu chirurgical lors de la pandémie COVID19- Version Novembre 2020.

Cas d’un patient confirmé COVID :

  • En ce qui concerne le transfert du patient :
  1. Veiller à ce que les couloirs et les ascenseurs soient dégagés.
  2. Le personnel chargé du transfert devra porter les EPI adéquats.
  3. Veiller par la suite à la désinfection des zones de l’ascenseur manipulées après chaque passage.
  4. Ne pas déconnecter le circuit de ventilation de transport, en cas de prise en charge d’un patient transféré de réanimation déjà intubé et ventilé, afin d’éviter toute contamination.
  • En cas d’atteinte pauci-symptomatique / de séjour en SSPI prévu inférieur à 60 minutes / d’anesthésie locorégionale ou rachidienne, effectuer le réveil dans la salle d’intervention puis transférer directement le patient avec un masque chirurgical dans sa chambre.
  • En cas de séjour en SSPI prévu de plus de 60 minutes, transférer le patient en SSPI, avec un masque chirurgical, idéalement dans une pièce à part ou au minimum isolé par des paravents. Puis transférer dès que possible le patient dans sa chambre.
  • L’apport d’oxygène doit être limité au minimum. Il n’empêche pas le port d’un masque chirurgical pour le patient.
  • Préparer le retour à domicile avec isolement poursuivi jusqu’au 10ème jour à partir du début des symptômes et au moins 72 heures à partir de la disparition de la fièvre.
  • Pour les patients nécessitant des soins à domicile (prélèvement/pansement), il est préférable de garder le malade hospitalisé. Dans le cas contraire, prévoir une prise en charge en ambulatoire.

Statut COVID indéterminé :

  • Patient symptomatique : Réaliser, en urgence, un scanner thoracique sans injection de PDC. En attendant le résultat de la PCR, garder le patient dans une 3ème zone TAMPON.
  • Patient asymptomatique : Dans le cas où une PCR a pu être réalisée en pré-opératoire, garder le patient dans une 3ème zone tampon, en privilégiant les chambres individuelles.