Communication

INEAS
JAN
2021

Ces informations ont été collectées du guide élaboré par l’INEAS : Organisation des soins en milieu chirurgical lors de la pandémie COVID19- Version Novembre 2020.

Communication

Entre les professionnels de la santé :

  • Mettre à disposition une plateforme de communication selon les disponibilités (téléphone, tablette) entre le personnel soignant (infirmier, aide-soignant, médecin) au contact avec le patient COVID+ et le cadre médical à distance du patient pour un échange permanent sans consommation du personnel.
  • Établir le parcours de soins de chaque patient avant son hospitalisation pour une chirurgie (préopératoire, acheminement au bloc opératoire, post-opératoire). Tout le personnel prenant en charge les patients COVID opérés doit être informé à l’avance du parcours et des horaires approximatifs de changement d’unité.
  • Préparer l’unité d’hospitalisation dédiée pour le malade avant et après l’intervention chirurgicale et planifier la nature des interventions à réaliser pour le malade.
  • Assurer les tâches prédéfinies en appliquant toutes les mesures de protections recommandées.
  • La passation se fait autant que possible par téléphone ou interphone pour que le matériel nécessaire soit préparé avant l’arrivée du patient à l’unité requise.
  • Informer à chaque déplacement du patient, du matériel utilisé au bloc opératoire et à garder en post-opératoire pour limiter le matériel contaminé.

Entre les professionnels de la santé et la famille du patient :

  • Mettre à disposition de chaque chambre, unité ou service COVID +, une plateforme de communication : un numéro téléphonique / tablette / robot à travers laquelle le patient ou ses proches pourront joindre le professionnel de santé.
  • Équiper les salles opératoires et les chambres des patients par des caméras de surveillance pour le recueil des données liées aux patients et pour faciliter la communication dans les 2 sens.
  • Encourager la télémédecine en post-opératoire.
  • Prévoir un horaire fixe durant lequel le professionnel de la santé sera disponible pour s’adresser à la famille du patient. Etablir une relation de confiance basée sur l’écoute et l’information sera indispensable.
  • Prévoir une unité de prise en charge psychologique des familles lors de l’annonce de décès peropératoire et expliquer les modalités de la récupération du défunt.