Définition et gestion des clusters

Observatoire National des Maladies Nouvelles et Émergentes
Déc
2020

Ces informations ont été collectées à partir du document élaboré par l’ONMNE et publié le 28 décembre 2020 qui révise et complète certaines définitions et conduites à tenir en rapport avec la pandémie de Covid-19.

Définition et mesures prises devant l’émergence des clusters :

Un cluster est défini par la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, groupés dans le temps et dans l’espace : 

– Le temps : les cas sont survenus dans une période de 7 jours, 

– L’espace : les cas appartiennent à une même communauté ou ont participé à une même activité, à un même rassemblement ou évènement. 

Ces situations incluent de manière non exhaustive des cas groupés familiaux, en milieu professionnel, dans un lieu d’enseignement, dans un lieu d’hébergement, dans les lieux de détention, dans les lieux de loisir fermés ou chez des personnes habitant une unité géographique de petite taille ou qui ont voyagé ensemble pour une longue durée (plus d’une heure de voyage). 

 

 

Mesures prises pour maitriser les clusters : devant tout cluster il faut : 

  • Mise en quatorzaine de tous les contacts étroits des cas confirmés ou probables. 
  • Mise en isolement de tous les cas identifiés.
  • Investigation et fermeture immédiate des lieux de clusters avec arrêt de l’activité concernée jusqu’à la maîtrise du cluster.

Pour les clusters communautaires : les mesures peuvent aller d’une limitation à l’arrêt des activités ou au confinement sectorisé en fonction de la taille et gravité du cluster.

 

Évolution favorable d’un cluster :

Lorsque la survenue de nouveaux cas a fortement diminué : 

  • Diminution régulière du nombre de cas confirmés et probables.
  • Diminution du nombre de contacts.
  • Mesures d’isolement respectées.
  • Maîtrise des chaînes de transmission. 

Maîtrise du cluster :

Un cluster est maîtrisé lorsque :

  • Si aucun nouveau cas n’a été rapporté après le délai de 14 jours depuis la date de début des signes ou de diagnostic) du dernier cas rattaché au cluster et que la quatorzaine de tous les contacts est terminée, la levée des mesures peut être envisagée.
  • Le signal est clôturé.
  • Les activités peuvent reprendre. 

Situation d’échappement du cluster :

  • Pas de diminution du nombre de nouveaux cas confirmés et probables.
  • Augmentation du nombre de contacts et difficulté de mise en œuvre de leur isolement.
  • Persistance de chaînes de transmission non identifiées.
  • Peu d’efficacité des mesures de gestion pour contenir le cluster. 

 

Dans ses situations, il faut proposer des mesures de « confinement sectorisé » de 14 jours renouvelables en fonction de la maîtrise du cluster