Covid-19 et médecine dentaire

Conseil National de l'Ordre des Médecins Dentistes de Tunisie
Oct
2020

Ces informations ont été collectées à partir des communiqués Covid-19/CNOMDT4 et Covid-19/CNOMDT5 issus respectivement le 25 Août 2020 et le 23 Octobre 2020.

Tous les soins sont prodigués sauf dans les 3 situations suivantes :

 

Situation

Conduite à tenir

Patient ou personnel soignant exposé ou a eu un contact avec une personne confirmée COVID+

Attendre 5 jours pour vérifier l’apparition des symptômes

Dans l’incapacité de trancher, attendre 14 jours pour donner un rendez-vous.

Patient ou personnel soignant symptomatique

Attendre la disparition complète des symptômes.

Patient ou personnel soignant COVID+

Après une période de 14 jours, une personne est considérée saine en respectant la condition d’être asymptomatique pendant les 48 heures précédant le 14ème jour. Dans le cas contraire, prolonger de 7 jours.

Gestion des rendez-vous

  • Réaliser un questionnaire téléphonique rapide
  • Espacer les RDV d’une demi-heure
  • Faire venir les personnes âgées ou fragiles avant tout autre patient 
  • Confirmer les RDV la veille
  • Donner des RDV en fin de journée pour les patients nécessitants des actes aérosolisants
  • Profiter de l’appel pour vérifier les éventuelles allergies des patients (iode, latex, solution hydroalcoolique…)

Préparer le cabinet

  • Installer un linge imbibé de javel dilué au sol devant la porte d’entrée 
  • Préparer la zone d’accueil (gel hydroalcoolique, masque chirurgical…)
  • Espacer chaque assise d’au moins 2 mètres 
  • Eloigner l’équipement informatique le plus possible de l’unité de soins 
  • Utiliser un clavier désinfectable ou recouvrir le matériel informatique d’un film plastique
  • Épurer les salles de soins au maximum
  • Éviter la climatisation pendant les actes aérosolisants

Dans la salle d’attente

  • Inviter le patient à se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique
  • Demander au patient de porter son masque 
  • Renforcer la désinfection du cabinet 
  • Limiter au maximum les déplacements dans le cabinet 

Dans la salle de soins

  • Demander au patient de joindre ses mains avant d’entrer dans la salle de soins (pour limiter les risques de contact avec son visage et toute autre surface) 
  • Demander au patient d’enlever son masque et prévoir à cet effet un espace pour l’y déposer 
  • Faire gargariser le patient avec un bain de bouche à base de povidone iodée (Bétadine verte) ou de peroxyde d’hydrogène 
  • Sortir tout le matériel nécessaire avant chaque acte pour ne pas ouvrir les tiroirs 
  • Favoriser l’usage du contre-angle à bague rouge à celui de la Turbine (moins d’aérosolisation)
  • Porter un masque FFP2, une visière, des gants, une charlotte, une combinaison ou une surblouse jetable en cas d’utilisation d’instrument aérosolisant 
  • Favoriser l’utilisation de la digue
  • Utiliser une aspiration chirurgicale 
  • En cas de prise d’empreinte, désinfecter les empreintes avec des solutions à l’hypochlorite à 2,5% 
  • Eviter le crachoir
  • Favoriser les actes définitifs 

Après les soins

  • Désinfecter les surfaces à un rayon de 2 mètres minimum si utilisation des instruments aérosolisants 
  • Positionner un bac de pré-désinfection dans la salle de soins pour transporter le matériel pré-désinfecté vers la stérilisation 
  • Prévoir 2 poubelles à pédales et à couvercle : une pour les déchets souillés (dans un double sachet) et l’autre pour les déchets ménagers 
  • Laver le linge sans aucun autre vêtement (en machine à 60° pendant 30 minutes, puis repasser entre 120 et 130°) 
  • Aérer les salles au minimum 15 minutes après chaque patient (la porte de la salle doit être fermée et le personnel soignant présent doit porter une protection adaptée)

Réception des produits en provenance de l’extérieur du cabinet

 

  • Désinfecter et ouvrir le colis à l’extérieur du cabinet si possible (aérer avant de retirer ce qui est à l’intérieur)
  • Enlever le 1er emballage 
  • Réaliser une hygiène des mains
  • Effectuer le stockage 

Pour les produits en provenance des laboratoires de prothèses : Les prothèses doivent passer par un bac de récupération pour la décontamination.